Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 08:49

 Des patrons pêcheurs ne cessent de violer la règlementation en vigueur relative à la loi maritime, en pillant les zones côtières interdites à la pêche, faisant ainsi fi des périodes de repos biologique consacrées au renouvellement des espèces… «Une véritable menace pour la biomasse halieutique», déplore Zaïdi Abdelkader, directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Mostaganem. Et la réaction officielle ne s’est pas fait attendre puisque cinq patrons pêcheurs viennent d’être pris en flagrant délit par les services des gardes-côtes qui ont déposé leurs dossiers entre les mains de la direction de la pêche, en vue de sanctions judiciaires. Il faut dire que ces contrevenants ont piétiné leur conscience professionnelle en allant pêcher dans les zones réservées au renouvellement des espèces. Quant à la direction de la pêche, elle a agi dans le cadre du code 11-01, relatif à la pêche en milieu maritime. Article qui précise que ces contrevenants sont passibles de peines d’emprisonnement allant de 6 à 12 mois et assorties d’amandes allant de 500.000 à 1 million de dinars. Selon T. Abderrahmane et M. Mustapha, vieux pêcheurs, «ces écarts à la réglementation ne sont pas étrangers à la diminution des ressources halieutiques dans les zones marines habituellement exploitées. C’est ce qui explique que certains bateaux dont les patrons ne tiennent pas à rentrer bredouilles, s’aventurent à leurs risques et périls, dans les zones interdites à la pêche.» Par ailleurs, la direction du même secteur a enregistré 10 infractions liées au non-respect des normes sécuritaires maritimes. On attend donc que les systèmes automatiques de contrôle et de surveillance (WMS) dont la livraison est attendue à Mostaganem, soient opérationnels pour mettre fin à toutes ces violations continues de la loi maritime, soulignent des armateurs professionnels plus conscients de la perte à plus ou moins brève échéance de la biomasse halieutique. Comme on apprend que lors de ces opérations, quelque 60 quintaux de poissons de différentes espèces ont été saisis.

LAKHDAR HAGANI CORRESPONDANT DE LA VOIX

Partager cet article

Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires