Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 00:09

par Ayache Djamel
Quelque 280 enseignants du secondaire ont tenu, hier dès 9h30, un sit-in devant le siège de la direction de l'Education de la wilaya de Mostaganem. Un mouvement de grève est observé par ces enseignants depuis la rentrée des classes.

Deux membres du CNAPEST devaient être reçus au cours de la matinée par la directeur de l'Education. Le bureau du CNAPEST, au cours d'une réunion tenue dimanche, a décidé à l'unanimité la poursuite de la grève jusqu'à jeudi prochain. Une réunion a eu lieu vendredi passé entre les contestataires et l'administration au siège de la direction de l'Education. Le premier responsable du secteur et les grévistes ont convenu de la mise en place de 3 commissions mixtes (5 membres de la direction de l'Education et 4 du CNAPEST) qui doivent se pencher sur les points de discorde à savoir: le mouvement des enseignants et le partenariat.

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires

Karim 08/10/2008 16:14







Et bien on peut rien avoir dans ce monde, sans lutte. C'est un problème qui n'est pas propre à notre pays. Hélas il touche certains plus que d'autres. Le respect du maître, est primordiale. Il faut qu'il soit bien payé.

Sidi Ali My Love For Ever 08/10/2008 11:58

Ce problème est une préoccupation de toutes les classes de la société . Je suis conscient que lorsque la situation de l'enseignant est correctement prise en charge, il y a forcement un impact positif sur la qualité et le niveau scolaire. Mais, d'un autre côté, nous ne voulons pas que nos enfants soient pris en otage et utilisés comme carte dans la gestion d'un conflit. De toute façon, tout le monde doit savoir que les personnes qui ont la solution du problème n'ont rien à perdre, ils ont pris toutes les dispositions pour protéger leurs enfants. Il y a bien longtemp depuis qu'ils ont opté pour les écoles privées et même les écoles à l'étranger. Nous voulons que cette situation fasse l'objet d'un débat national, où tout le monde soit associé pour en finir une fois pour toute avec ce problème qui devient récurrent.
@+
 

sonia 08/10/2008 09:33

Il faut vraiment un statut de l'enseignant.Tenez bien chers collègues.

Sidi Ali My Love For Ever 07/10/2008 11:53

L'école Algérienne est confrontée à un vrai dilème avec la grève des enseignants. D'une part, ces derniers ont toutes les raisons pour réclamer des droits et d'autre part,  les parents ont aussi le droit de s'inquiéter pour la scolarité de leurs enfants. En voyant comment cette crise est gérée, on se demande jusqu'à quel point iront nous. Les pouvoirs publics semblent en dehors du coup, comme si cette affaire ne les concerne pas.
Une affaire à suivre et @+