Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 00:05

Le pillage du sable dans la wilaya de Mostaganem se poursuit, malgré l’interdiction et
les mesures appliquées pour mettre fin à cette pratique illicite, qui menace
d’affaissement toute une partie de la forêt surplombant les dunes de Kharrouba.
Ce créneau qui semble porteur, n’est pas près d’être abandonné par la mafia du sable, qui s’adonne sans vergogne au pillage de cette richesse le long de nos côtes.
Cette fois-ci, les pilleurs sont allés trop loin et rien ne semble les décourager, puisque le dernier site à en subir les outrages, n’est autre que celui de Kharrouba, à la limite - est de la ville, plus précisément à proximité de la cité universitaire des 2.200 lits et de l’hôpital psychiatrique.
Dès le premier abord, on peut y constater que les dunes stabilisées par une forêt sont déjà éventrées par d’énormes creux. Cette dégradation volontaire ne laisse pas indifférent, étant donné que le site longe la nouvelle route, la cité Kharrouba et le rond-point de Tigditt.
Souvent, on peut remarquer des camionnettes Mazda et autres véhicules utilitaires, qui viennent se garer en plein jour, le temps que les prédateurs de service enlèvent le sable à l’aide de pelles et de pioches, avant de les «conditionner» dans des sacs d’emballage, non sans avoir massacré tout l’environnement. Ces pratiques criminelles présentent de gros risques de glissement et autres effondrements de la forêt surplombant ces dunes. D’ailleurs, pas mal d’observateurs ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur cette pratique condamnable, porteuse de tous les risques, «surtout si aucune mesure salutaire n’est prise dans les prochains jours» diront bon nombre d’habitants de cette zone. Une autre source souligne que ce sable extrait illégalement est vendu
aux simples citoyens engagés dans des travaux d’aménagement divers et habitant la ville de Mostaganem.
D’ailleurs, cette pratique qui n’est un secret pour personne, offre sur les lieux un spectacle désolant, qui dénature l’image de l’environnement. Pourtant, ce ne sont pas les carrières de sable qui manquent à Mostaganem. Ceci étant, ce genre de pillage touche également certaines plages et autres forêts de la wilaya de Mostaganem.

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires

MADJID DE NANTES 02/02/2009 20:27

PARDON POUR L'ERREUR DE COMMENTAIRE .

MADJID DE NANTES 02/02/2009 20:12

LE PRESIDENT DE L'ASSOCIATION "CHOUACHI "DE SIDI ALI W.27 DE NANTES" SOUHAITE AVEC UN GRAND PLAISIR LA BIENVENUE DE L'ASSOCIATION "AFFAK" DE SIDI ALI SUR NOTRE SITE AFIN   DE  PARTAGER ET DE COMMUNIQUER  NOS EXPRESSIONS SUR L'ESPACE CULTUREL DE LA JEUNESSE DE NOTRE VILLAGE.