Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 18:59
LFW Mostaganem - Division Honneur (2e journée)
WRB Mazagran – MC Mostaganem ....................................2-2
IRB Ain Sidi Chérif – IRB O/El-Kheir ................................1-2
IRB El-Haciane – UG Sidi-Ali ..............................................3-0
CSH Mostaganem – UPS Belhadri ......................................1-0
MCB Stidia - FCB Abdelmalek Ramdane ..........................0-2
CR Kréchiche – CRB Sayada ................................................1-1
CB Sour – WRB Mesra: ............ NJ, absence de l’équipe locale
R Clubs Pts J G N P Bp Bc Diff
01 MCM 04 02 01 01 00 07 03 +04
02 IRBEH 04 02 01 01 00 03 00 -03
03 IRBOK 04 02 01 01 00 02 01 +01
04 WRBMes 03 01 01 00 00 03 01 +02
05 FCBAR 03 01 01 00 00 02 00 +02
06 UPSB 03 02 01 00 01 02 02 00
07 CSHM 03 02 01 00 01 01 01 00
08 UGSA 03 02 01 00 01 01 03 02
09 WRBMaz 02 02 00 02 00 03 03 00
10 CRBS 02 02 00 02 00 02 02 00
11 CRK 01 02 00 01 01 02 04 -02
12 MCBS 00 02 00 00 02 01 04 -03
13 IRBAS 00 02 00 00 02 02 07 -05
14 CBS - - - - - - - -
Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 21:09

Si vous habitez Sidi Ali ou ses alentours immédiats, évitez de tomber malade la nuit. Vous risqueriez de payer chèrement votre état de santé dégradable et pour cause, le verrouillage général observé par les officines qui baissent rideaux, souvent à partir de 20 heures à l’automne. Beaucoup de citoyens, confrontés à des besoins ponctuels urgents en médicaments indispensables, se sont plaints de ne pas trouver de pharmacies ouvertes pendant la nuit.



Pourtant, il existe bel et bien une liste de permanences nocturnes, établie par les services du secteur sanitaire de la wilaya de Mostaganem et qui contraint, législation oblige, les pharmaciens à assurer une prestation de service à tour de rôle durant la nuit. En effet, il n'y a pas de pharmacie de garde et les raisons avancées sont multiples d’après eux, dont principalement la peur qui hante les esprits de dizaines, «Les pharmacies ne sont pas prêtes à assurer les gardes la nuit tant que la sécurité n'est pas garantie», nous indique  un des pharmaciens de la région. Les pharmacies sont parfois l'objet d’agressions et attaquées en plein jour par des toxicomanes à la recherche de psychotropes. L'absence de réglementation régissant ce type de permanence entrave davantage l'organisation au niveau local. Les seules permanences assurées les week-ends et les jours fériés sont bénévoles. Malheureusement, la profession de la pharmacie est, selon plusieurs anciens pharmaciens, devenue un commerce lucratif qui s'exerce du matin à la tombée de la nuit tandis que la permanence est renvoyée aux calendes grecques, mettons la fin de l'ordre dans un secteur qui est sacré dans les pays d'outre-mer. Devant cette situation, les habitants de Sidi Ali espèrent l’intervention des autorités locales, un geste salvateur pour la résurrection de la permanence pharmaceutique de ses cendres, et à ce futur moment, les malades locaux de Sidi Ali et surtout les résidents des zones voisines, continuent à souffrir silencieusement, pour peu que nos décideurs comprennent que la santé publique n'est, en aucun cas, un jouet entre les mains de négoces médicinaux irresponsables.


F.K Journal reflexion
A.H
Repost 0
Published by sidi-ali
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 16:43

Photo de Nemir Abdelhakim merci pour votre travail

SIDI-ALI-MON.jpg

 

Un grand

Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 15:48

DES RALENTISSEURS NON CONFORMES A HADJADJ : Des usagers de la RN 11 se plaignent

La pose de ralentisseurs, ou dos-d'âne, sur la voie publique doit obéir à certaines normes. En effet, une véritable anarchie caractérise ce dispositif, non seulement dans la ville de Mostaganem, mais au niveau de toutes les localités de la wilaya.



Une  solution facile ou un  moyen de prévention choisis et improvisé  pour éviter les accidents de la route et qui ne respecte aucune norme. En effet, la prolifération des ralentisseurs à chaque coin de rue, très utiles à la sécurité routière fait encore polémique car  les avis divergent à ce propos, contestés par les uns qui arguent que le nombre d'accidents de la route prennent toujours une  courbe ascendante. Après chaque accident, on  procède à l’installation des dos d’ânes chacun à sa manière une façon de  satisfaire et calmer les esprits des citoyens qui se manifestent en bloquant la route. C’est le cas au niveau de la commune de Hadjadj, relevant de  la daïra de Sidi  Lakhdar, après un accident survenu sur la RN 11, reliant  Hadjadj à son chef-lieu de daïra  où un enfant a été renversé par un véhicule, et qui avait été évacué dans un état grave aux services sanitaires de la région, pour une prise en charge. Dans ce contexte, les responsables concernés n’ont trouvé pour  solution que l’installation de ralentisseurs, ce qui n’apaise pas  pour autant les esprits qui se sont chauffés à cet instant. Des installations anarchiques de ces  dos-d'âne un peu partout qui dérangent les usagers de la route, car  ne répondant pas aux normes voulues, ce qui engendre  une situation qui demeure inchangée, face à l’absence de toutes mesures visant à réguler ce phénomène. Mal conçus, ces modérateurs ont des formes très variées, parfois ils sont soit trop hauts, soit  trop courts avec souvent des angles déformés ou pointus pouvant  causer des préjudices aux véhicules. Alors qu’un texte de loi réglementant la pose  de ces dos d’ânes existe. Mais qu'en est-il de son application sur le terrain ?  Par ailleurs, il faut signaler le chapitre destiné à  ce texte de loi et qui stipule que «toute implantation de ralentisseurs non autorisée par le wali territorialement compétent expose leurs auteurs aux sanctions prévues par la législation en vigueur». Une mesure qui ne semble pas du tout respectée, quoique  des transporteurs accusent les particuliers et les autorités de procéder à la pose de  ces modérateurs anarchiquement sur les axes routiers et dans des endroits non adaptables. Et voilà que les citoyens accusent à leur tour les automobilistes du non-respect du code de la route. 


F.K

ETAT DES FORETS DE MOSTAGANEM : Véritable catastrophe écologique



Une visite nous a permis de constater le danger permanent qui existe dans la forêt de Mostaganem, dont le point de départ est à partir du haut de la cité des citronniers et qui s’étend vers le littoral côté  Est du chef-lieu de la wilaya, un constat visuel qui donne le frisson face à toutes ces saletés qui constituent des dépotoirs , ces tessons de bouteilles de vin, ces débris de verre brisés, ces feuilles mortes, et ces restes de plastiques qui ne sont malheureusement pas dégradables et qui risquent de s’éterniser dans ces lieux sensés aérer l’atmosphère de la ville déjà polluée par l’homme lui-même, qui contribue à une véritable montée de la pollution atmosphérique dont des conséquences occultes, difficiles à repérer et détecter seront destructibles pour la biodiversité naturelle et la santé, ainsi que l’apport nutritionnel de l’être humain, l’animal, ainsi que les plantes. Ces endroits privilégiés de la nature sont hélas menacés par les  risques permanents d’incendie, ainsi que l’érosion du sol, de  l’augmentation des ordures qui provoqueront une déforestation si un plan de prévention et d’intervention nécessaire ne sont  pas mis en place nécessitant une vigilance accrue par des gardes forestiers se relayant jours et nuits. Ce massacre constaté est le résultat de quelques inconscients qui ne mesurent pas la gravité et l’énormité de la catastrophe écologique, par leurs comportements inciviques et irresponsables, dont des délinquants et des ivrognes qui trouvent leur bonheur dans ces endroits privilégiés. Et  c’est à cet effet que les autorités concernées doivent prendre en  considération ces constats et qui ne contribueront qu’à nuire le patrimoine forestier, véritable réserve d’oxygène qui nous permet d’exister.    

B.Adda
J.reflexion
A.H
Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 20:04



VOLONTARIAT A SIDI ALI : Les habitants de la cité des 286 logements se mobilisent
Les habitants de la cité des 286 Logements appelée «  la cité verte » à Sidi Ali, ont lancé jeudi dernier une vaste campagne de volontariat pour le nettoyage de leur cité. Il s'agit en effet, d’une opération de désherbage et d'enlèvement de déchets qui jonchaient leur quartier. Cette louable initiative a regroupé plus de 40  volontaires, des pères de familles avec leurs enfants et des  jeunes, qui se sont fixés comme objectif  le nettoyage de la cité. «Il est temps d'agir, car on ne peut plus vivre dans cet environnement pollué», annonce ce résidant. Avec  des moyens improvisés, armés de bêches, de pelles de serfouettes, munis de sachets en plastiques, équipés de brouettes, un matériel qu’ils utilisèrent pour ramasser les ordures   ménagères et déchets de toutes sortes dans une grande ambiance. Il s’agit en effet d’une culture environnementale où les habitants se mobilisent et s’investissent dans des campagnes de nettoyage et des rencontres-débats axées sur la préservation des espaces verts dans un meilleur cadre de vie. Les citoyens de cet immeuble espèrent dans le futur l’intervention et  l'implication de l’APC en dotant la ville de moyens plus performants pour une meilleure prise en charge de l’environnement. Il est utile d’indiquer que la propreté du milieu urbain a été  rendue possible grâce à la mobilisation des citoyens, et nul effet ne sera accompli sans l'anticipation du geste  dans le cadre de la  propreté au quotidien , comme il faut improviser  des activités de proximité, portant essentiellement sur la sensibilisation des citoyens aux avantages que représente une ville propre pour la santé et pour le bien-être de ces citoyens.                


F/K journal reflexion
A.H
Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 21:08

 Dépistage du diabète et sensibilisation des diabétiques



Une campagne de sensibilisation sur le dépistage du diabète a été lancée samedi passé au niveau de la salle des fêtes (cinéma), dans  la commune de Sidi Ali, organisée par l’association « El Nasr » sous l’égide de  l’APC, avec le concours de  l’EPH de Sidi Ali. Cette   rencontre a été animée par Mr Chadli et Mme Hammoudi, docteurs Diabétologues et  spécialistes de cette maladie, qui ont apporté des conseils aux malades atteints de diabète pour prévenir et éviter les dangers liés à cette pathologie qui peut avoir des conséquences graves sur la santé, c’est pourquoi  une meilleure couverture sanitaire pour effectuer des contrôles médicaux est nécessaire. En effet, à cette occasion une projection d’un film animé relatif au diabète et aux interventions des spécialistes qui ont insisté sur les signes apparents du diabète et ses complications. Les mesures préventives dont  le traitement a besoin, comme il a été expliqué d’ailleurs, avec un équilibre d’une alimentation saine, s’adapter à une bonne hygiène de vie et pratiquer une activité sportive régulière. Vu comme dans certains cas : « mieux vaut prévenir que guérir». Dans le cadre de cette campagne, Mr Messous  Karim , un Diététicien a insisté sur le régime alimentaire du diabétique.  Par ailleurs,  Mr Hadj Aissaoui , un malade diabétique a expliqué aux assistants, comment doit-on vivre avec sa maladie ? Cette campagne vise à informer le grand public sur les conséquences du diabète, ainsi à cet effet, un appel a été lancé aux citoyens pour faire un dépistage dont le but d’éviter les complications que peuvent engendrer cette maladie.


F/K  ('journal reflexion)
A.H
Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 19:09

Un sachet en plastique à la place du cartable à Sidi Ali

Quand les conditions sociales du père de famille qui a une ribambelle d’enfants ne sont pas réunies, la scolarité des enfants ne rime pas avec précarité.  C’est le cas de cet enfant qui porte ce lourd fardeau sur son dos dans un sachet en plastique.  A qui incombe la faute ?
 Au père de famille, qui n’a pas su établir un planning familial en raison de son ignorance ou à l’ Etat qui n’a pu su mettre en équilibre  cette forte démographie galopante et des revenus en adéquation  avec le mode de vie actuel. Dans tout cela, la seule victime, c’est l’enfant.
Journal Réflexion
A.H
Repost 0
Published by sidi-ali
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 09:04

ainbrahim4Réception cet été de deux projets touristiques
Deux projets touristiques relevant du secteur privé, totalisant 474 lits, seront réceptionnés à la saison estivale prochaine au pôle touristique les «Sablettes» dans la commune de Mazaghranen, dans la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris auprès de la direction du secteur.
Les deux hôtels, (122 lits et 352 lits), entreront en service fin juin au plus tard, selon la même source. Quelque 40 autres projets touristiques dont des résidences et hôtels sont en cours de réalisation dans la wilaya, afin de doter le secteur de plus de 6.400 lits au total et générer plus de 1.100 postes d’emploi. Par ailleurs, il a été enregistré au niveau du comité d’assistance, de localisation, de promotion de l’investissement et de régulation foncière (CALPIREF), 42 demandes pour la réalisation de projets similaires dans les zones d’expansion touristique (ZET) de «Cap Ivy» et «Benabdelmalek
Ramdane», dont les études d’aménagement ont été achevées dernièrement.
Pour rappel, la wilaya de Mostaganem est dotée de 16 ZET sur une superficie globale de 4.229 hectares.

Repost 0
Published by a-h
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 20:47

Sitôt installés, les nouveaux élus de l’APC de Sidi Ali se sont attelés à redorer le blason de la cité antique en s’attaquant prioritairement à la qualité du cadre de vie.

L’une des premières actions, qui se veut très symbolique, a consisté en la reconstruction de l’ancien monument aux morts qui avait été démoli et transformé… en toilettes publiques. Cette opération a eu un effet réprobateur considérable chez la population qui n’a jamais admis que ce haut lieu de recueillement ait été détruit sans concertation et surtout sans respect aucun pour les centaines de victimes dont les noms ornaient le monument. Il va de soi que cette première opération de réhabilitation a fait l’unanimité chez les habitants qui ne cachent pas leur fierté d’avoir donné les premiers groupes de moudjahidine à la guerre de libération nationale.

Plus encore, le nouveau maire de Sidi Ali ne compte pas en rester là, il a pour objectif de redorer le blason de cette place forte de la révolution par une réhabilitation du cadre de vie à travers l’ensemble des quartiers. Vastes chantiers en perspective qui offriront un autre visage aux nombreux visiteurs qui n’hésitent à pas venir se recueillir sur des lieux qui ont marqué l’histoire du pays. Pour rappel, c’est dans le cimetière de la ville que repose, depuis le 4 novembre 1954, le chahid Benabdelmalek Ramdane, le premier chef historique à tomber au champ d’honneur.                     

Yacine Alim du journal El Watan
Repost 0
Published by A.H - dans sidi-ali
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 12:25

NEKMARIA : Le ministre des Moudjahidine inaugure une fresque sur les enfûmades


À l’occasion de la commémoration du 68ème  anniversaire des massacres du 8 mai 1945, le ministre des moudjahidine, Mohamed Cherif Abbes, a procédé, mercredi, en présence du secrétaire général de l’ONEC, du Commandant général des SMA, des autorités de wilaya, des moudjahidine et de citoyens de la commune de Nekmaria, à l’inauguration d’une fresque sur les enfûmades dont ont été victimes les membres de la tribu d’Ouled Riyah. Mohammed Chérif Abbès a visité, à cette occasion, le musée de cette localité ainsi que la grotte dans laquelle se sont réfugiés les membres de la tribu d’Ouled Riyah, avant d’être massacrés par les troupes du sanguinaire Pélissier, les 19 et 20 juin 1845. 1000 Algériens ont trouvé la mort dans ces enfûmades.
Ikram (Notre journal Reflexion)
Pour plus informations voir le site http://sidiali.ibda3.org
Merci M.N.Abdelhakim pour votre travail et bonne continuité.
Amicalement un de vos lecteur.
 

محرقة أولاد رياح

مُساهمة من طرف N. Abdelhakim في الخميس يوليو 08, 2010 11:40 am

جامعة عبد الحميد ابن باديس، قسم علوم الإعلام والإتصال، تخصص علاقات عامة، روبورتاج مصور لنيل شهادة الليسانس.
"محرقة أولاد رياح"

من إعداد وتعليق: قبايلي زهرة، حراثي ربيحة،
تحت إشراف الأستاذ: عباس شارف،
تصوير وتركيب: نمير عبد الحكيم.
جوان 2010
Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article