Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 09:47

Malgré l’application de la nouvelle réglementation à Mostaganem

5.061 pêcheurs sous la menace de graves pathologies

En dépit de l’application de la nouvelle réglementation, quelque 5.061 marins pêcheurs activant au niveau de la wilaya de Mostaganem, sont exposés aux risques de la mer et menacés de diverses maladies telles respiratoires, notamment contagieuses, et celles liées aux tétanos. Cela n’est pas sans risque pour les consommateurs, indique le directeur de la Pêche et des ressources halieutiques, en marge de la réunion de l’exécutif de la wilaya. Sur un test effectué sur 200 marins pêcheurs, des médecins ont conclu que pas mal de ces derniers sont touchés par des maladies de la mer. «Un constat qui s’avère grave et inquiétant, eu égard aux conséquences qui peuvent en résulter», c’est ce que déplorent des professionnels de la mer. 



 

«Dans ce contexte, les responsables du secteur demandent à ce que les ports de la wilaya de Mostaganem soient pourvus de médecine de travail, un minimum pour diagnostiquer à temps le mal», ajoutent d’autres.

Par ailleurs, des marins se disent lésés de leurs droits professionnels comme la couverture sociale, y compris les congés de maladies et annuels ainsi que d’autres privilèges sociaux. Pourtant, la mesure en vigueur est censée combler toutes les lacunes relatives à la profession de pêche et bannir ainsi plusieurs entraves quant au recouvrement de ces droits. Les responsables concernés de tutelle, devront veiller quant à l’application de cette nouvelle réglementation qui semble être piétinée par un grand nombre d’armateurs, concluent des marins pêcheurs. A noter que le collectif marin de la wilaya de Mostaganem compte 5.061 marins pécheurs dont 4.088 qui activent en pleine mer, soit 81% de l’effectif global. Quant aux embarcations, elles sont au nombre de 180 dont 82 sardiniers et 43 chalutiers, souligne notre source.

Lakhdar Hagani

Partager cet article

Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires