Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 10:32
La tragédie de l'Algérie, c'est les binationaux : l'Algérie aux Algériens et nous ne voulons pas être gérés par des étrangers», a déclaré jeudi dernier le président du Front national algérien (FNA), M. Moussa Touati, lors d'une rencontre avec ses militants et autres sympathisants venus pour la circonstance au niveau du centre culturel Abdelhamid Ibn Badis, de Constantine.


Lors de cette réunion qui a porté sur la restructuration des instances du parti en prévision des échéances électorales futures, le président du parti a donné toutes les prérogatives au bureau de wilaya, pour procéder à l'installation des bureaux communaux afin «d'aboutir aux assemblées générales qui entérineront définitivement le travail fait par lesdits bureaux».

 Sur un autre chapitre, Moussa Touati dira à l'assistance «qu'il faut reconsidérer les institutions de la République car, ajoute-t-il, il y a beaucoup de lacunes qui enlèvent toute la représentativité au peuple algérien, et nous devons instaurer le dialogue sans exclusion avec tout le peuple, et surtout la jeunesse qui constitue le fer de lance des génération futures. Il ne faut pas trop compter sur les ressources périssables, les hydrocarbures s'entend, nous devrons investir en l'homme». Et d'ajouter «que l'investissement dans le citoyen a toujours été un champ d'expérimentation sans plus». Touati dira en outre «que la richesse du pays appartient à tout le peuple. Nous sommes pour le changement». «L'Algérien est capable de relever les défis», note encore le responsable du FNA avant de s'interroger «mais qu'a-t-on fait pour préserver le cerveau algérien». «Notre but, poursuit le conférencier, c'est de rassembler toutes les forces vives de la nation autour d'objectifs nobles qui apaiseront les âmes des martyrs, nous sommes un parti d'opposition par excellence et pourquoi pas, dira-t-il, quand on constate que tout est négatif dans le pays, et cette situation ne sert pas les générations futures».

Concernant le rôle de la femme en politique surtout, il dira «qu'elle n'est pas un simple décor, mais un partenaire à part entière». Et de conclure sur «la nécessité de mobiliser les femmes pour qu'elles investissent des postes privilégiés, c'est un droit».

par M. Abdelyakine

Partager cet article

Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires