Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 10:51

 Certains inspecteurs de l’enseignement primaire et moyen ont toujours évoqué, à travers les rencontres pédagogiques et séminaires, le problème de remédiation pour parer à l’échec scolaire de certains enfants, qui n’arrivent plus à s’aligner au même degré d’assimilation que leurs voisins. C’est vrai, ce genre de rattrapage pour les cas moyens peut toujours exister dans une application méthodique pédagogique efficace. Néanmoins, il fallait, selon un ancien inspecteur, prévoir des outils et des programmes stables permettant l’amélioration constante et durable du niveau de manière à réaliser progressivement des résultats probants. Pour ce faire, il fallait, selon notre interlocuteur, augmenter le volume horaire, concevoir un programme allégé suivant une progression et un enchaînement des contenus et des leçons appropriés à l’environnement et au milieu des enfants algériens et ce, pour qu’ils puissent se familiariser facilement. Pour ce qui de la formation des enseignants, certains parmi eux ont sollicité à leurs inspecteurs l’organisation des journées purement pédagogiques, comme cela se faisait précédemment au niveau des écoles et CEM, où ils existaient des maîtres spécialisés pour ça. Pour certains pédagogues, c’est vrai que ce moyen pédagogique, qui s’appelle aujourd’hui remédiation, peut combattre et même éliminer quelques lacunes chez des élèves, qui butent dans certaines situations mais pas au niveau de toute une classe. Messieurs, il est temps de courir rechercher les causes principales de ce problème de l’échec scolaire, où elles résident. «Pour conclure, il faudrait que les enseignants usent de leur expérience professionnelle pour remédier à cet enseignement de la langue française», confie notre interlocuteur.

L. Benharrat

Partager cet article

Repost 0
Published by sidi-ali - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires