Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 20:39
Les stations se vident et les usagers se retrouvent ainsi bloqués, en proie à des agresseurs. Leur salut: les transporteurs clandestins. Ceux-là sont là, profitant de cette «défaillance» pour pouvoir «amasser» de quoi faire vivre leurs familles. Voilà un créneau qui permet à beaucoup de pères de familles, au chômage et donc sans revenu ou tout ceux désirant arrondir les fins de mois difficiles, de «tirer leur épingle du jeu». Ont-il le choix de la faire? Ammi Abdelkader, qui a une petite voiture mais confortable, fait ce travail depuis 25 ans déjà. Pour lui c’est son seul gagne-pain. «J’ai essayé d’obtenir une licence taxi pour travailler dans la légalité et avoir la paix, car ce n’est pas évident de se cacher tout le temps», ditil. «Malheureusement, ces licences sont détenues par une minorité qui nous les louent au prix fort. De plus, ils exigent une à deux années d’avance. Pour moi c’est inconcevable de bosser pour quelqu’un d’autre; moi je trime à longueur d’année alors que lui se la coule douce. Je suis aussi Algérien et on a tous les mêmes droits, non? Je préfère alors rester clando, au lieu de subir ce dictat», tient-il à souligner. Il ajoute: «Et même si je ne suis pas devenu riche, je ne suis pas mort de faim; cela me permet de subvenir aux besoins de ma petite famille. Il y a des jours où l’on gagne bien, des jours où on arrive à se payer un demi-plein d’essence et il y a des jours où on doit payer la… fourrière quand on se fait chopper! Et dire qu’on rend bien des services.» «Une fois, raconte-t-il, j’ai même failli me faire assassiner par quatre voyous pour 40 DA! Ils ont failli me tuer et me prendre mon véhicule. Je ne sais pas comment j’ai pu m’en tirer sain et sauf après que l’un d’eux avait commencé à m’étrangler par derrière… C’est ces gens que l’on devrait inquiéter, pas nous…!» «Franchement, quand on arrive le soir dans une station taxi vide, où il n’y a personne, on risque tout simplement de se faire agresser… Voila pourquoi il faudrait tolérer ces clando après 18heures», dit Abed, originaire de Relizane.
H. MIHOUB CORRESPONDANT DE LA VOIX 

Partager cet article

Repost 0
Published by sidi-ali
commenter cet article

commentaires