Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 00:08

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la commune de Sidi Lakhdar (Lapasset) à 10 Kms de Sidi Ali (Cassaigne), ce jeudi, ont fait, selon un premier bilan, 76 familles sinistrées et causé d’importants dégâts en raison de la puissance des averses et des débordements des oueds.

Des coulées de boue et de pierres ont été constatées au niveau de la ville et dans les zones rurales. La commune a aussi et des projets en cours de concrétisation sévèrement touchés, notamment des routes, des ouvrages d’art, etc. On parle aussi de dizaines d’hectares de cultures détruits par les flots et la perte de plusieurs têtes de bétail, ainsi que deux effondrements de maisons. vu plusieurs réalisations antérieures

L’intensité de la pluie qui est pratiquement tombée toute la journée, a rendu l’organisation des secours difficile dans

les quartiers inondés et les habitations submergées d’eau, notamment à haï Tlemçani, haï Saâda, haï Tola.

Plusieurs habitations dans les zones rurales ont, elles aussi, subi le même sort, entre autres aux douars Bouachra, Sahal. Les familles touchées par les intempéries ont été évacuées par les services de l’APC, au moyen de bus et de véhicules, vers le CFPA de la ville et les centres de colonies de vacances sis à Aïn Brahim Plage. Plusieurs autres ont été prises en charge par des voisins. De source proche des urgences médicales de Sidi Lakhdar, on signal l’hospitalisation de douze personnes. Devant la gravité de la situation, la Protection civile locale a reçu des renforts des communes de Sidi Ali, Hadjadj et Benabdelmalek Ramdane qui ont été appelées à la rescousse. Anasria, Araïbia, Traba et

Des camions et des bulldozers étaient à pied vigilant des autorités locales et de wilaya qui ont sillonné inlassablement la ville et les douars sinistrés. Des bureaux ont été en outre ouverts au siège de la sablière dont le directeur a été une véritable cheville ouvrière dans le sauvetage de plusieurs familles. Un autre bureau, à l’APC, a été désigné pour assurer la permanence de nuit.

Signalons enfin que les interventions ont duré toute la journée de jeudi, sans relâche, et une partie de la nuit.

La Protection civile est ainsi intervenue toute la journée, plusieurs équipes ayant été mobilisées au niveau des lieux

sus-cités où la hauteur des eaux a souvent atteint plus d’un demi mètre. Les dégâts provoqués par les inondations font actuellement l’objet d’une évaluation, indiquent des responsables.

L’opération de nettoyage et d’ouverture des routes s’est poursuivie au niveau des sites affectés, ce vendredi. d’oeuvre dans la localité, déblayant inlassablement les routes. Selon le P/APC, Abid Nacer, «tous les moyens humains et matériels ont été mis en oeuvre, et la situation est maîtrisée. Les sinistrés sont totalement pris en charge par nos soins en matière d’hébergement et de restauration. Les lots de couvertures distribuées ont été envoyés par la wilaya». Pour faire face à cette catastrophe, l’exécutif de la wilaya, dans sa majorité, dirigé par le secrétaire général, était

mobilisé sur le terrain, et une cellule de crise installée. Nous avons par ailleurs constaté sur place un grand élan de solidarité sous l’oeil vigilant des autorités locales et de wilaya qui ont sillonné inlassablement la ville et les

douars sinistrés.

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires