Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 00:07

Depuis quelques jours, le site web de l’université de Mostaganem commence à prendre forme. Confié à une enseignante de rang magistral qui travaille dans une parfaite discrétion, le site est en train d’être totalement relooké.
Jusque-là, cette fenêtre sur le monde, chargée de vulgariser toutes les activités et les services de l’université de Mostaganem, avait plutôt l’allure d’un blog pour internautes du troisième age. Sans aucun attrait, avec des caractères qui rappellent les premiers pas de l’informatique et des informations aussi déconnectées que possible, il avait tout pour déplaire. Même les laboratoires de recherche, qui ont en principe de la matière à présenter, possèdent des fenêtres où la médiocrité le dispute à l’indigence. Sur l’un de ces feuillets, on pouvait lire sans sourciller que le nombre de communications s’élevait à une cinquantaine. Bravo pour la précision ! Pour des chercheurs travaillant dans les sciences, autant de désinvolture confine au mépris. D’ailleurs, dès la page d’accueil, le visiteur est confronté à des informations sur les capacités industrielles de la région qui datent tout simplement des années de lancement des projets en question. Même les noms des sociétés SOGEDIA et SONIC, puisque c’est d’elles qu’il s’agit, il faut être au moins quinquagénaire endurci pour s’en rappeler. Il est heureux de constater que, depuis cette semaine, le site aura pris des couleurs, une vivacité et est devenu plus attractif.

Recherche scientifique

Invités par le nouveau directeur général de la recherche scientifique auprès du ministère, le physicien Hafidh Aourag, les directeurs de labo devraient redoubler d’ingéniosité afin de donner de leurs laboratoires les images les plus attrayantes qui soient. Ces derniers jours, le site aura fait l’objet d’une animation très particulière. En effet, à l’initiative d’un groupe d’enseignants et d’étudiants, une déclaration pour la non-violence à l’université a été mise en ligne. Rédigée dans un langage sobre et convivial, elle interpelle l’ensemble de la communauté universitaire de Mostaganem et, par extension, de toute l’Algérie, afin que le terrible drame vécu le 19 octobre dernier ne se reproduise plus jamais. Ce jour -là, le chef du département informatique, Mohamed Benchehida, succombait à des blessures occasionnées par son propre étudiant. Cette mort tragique avait été vécue par ses collègues comme une agression contre la science, l’intelligence et le bon sens. C’est à une semaine de la « baptisation » d’un auditorium au nom du défunt que cette déclaration intervient afin d’inviter toutes les composantes de la communauté universitaire à bannir à jamais les actes de violence sous toutes ses formes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’université. La cérémonie, qui aura lieu le 16 décembre prochain, devrait réunir des représentants de l’ensemble des universités nationales et donner le signal à l’élaboration d’une charte pour la non-violence dont les contours sont d’ores et déjà quasiment identifiés.

Par Ali Tlemçani

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires