Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 00:07

On citera par exemple la ferme aquacole implantée à Aïn Brahim, celles de Benabdelmalek Ramdane
Cette rencontre a regroupé les pêcheurs professionnels et les représentants des Chambres de la pêche de toute la région de l’Oranie.
A l’ordre du jour était inscrit un débat sur notamment les infractions en mer, comme le dite la loi N°01/11 du 03 juillet 2001 relative à la pêche et l’aquaculture et qui stipule qu’une amende de 10.000 DA sera infligée à quiconque procède à la construction, la modification ou la transformation complète ou partielle du navire de pêche. Comme elle punit d’une peine d’emprisonnement de 3 à 6 mois et d’une amende de 20.000 à 250.000 DA quiconque utilise des engins autres que ceux mentionnés dans les dispositions. Cette loi punit également d’une peine d’emprisonnement
de 3 à 6 mois et d’une amende de 200.000 à 500.000 DA quiconque exerce la pêche sans l’inscription prévue à l’article 20 de ladite loi. A l’occasion, plusieurs exposants ont étalé leurs produits et placardé des fiches portant les statistiques de leurs activités.
On citera par exemple la ferme aquacole implantée à Aïn Brahim, celles de Benabdelmalek Ramdane en cours de réalisation et de Stidia où est lancé le projet pour l’élevage de la carpe, et un exposant spécialisé dans la transformation des produits de mer spécialement la crevette dont l’unité se trouve à Sayada.
La directrice de l’Ecole de pêche de Béni Saf a présenté son établissement spécialisé dans la formation de 5 filières: patrons côtiers, électromécaniciens moteurs, permis de conduire des embarcations à moteurs, matelots qualifiés, agents techniques aquacoles et techniciens aquacoles. A la lumière les débats, des recommandations ont été adressées par les participants, à savoir le respect des lois concernant la pêche, la non utilisation des moyens interdits tels que les explosifs et les filets inadéquats, la pêche dans les zones interdites, le respect de la période de pêche, l’arrêt du bateau en cas de récidive, la création d’une commission de pêche pour défendre les marins et la création d’une commission pluridisciplinaire. Telles sont les principales recommandations prises par l’ensemble de l’assistance qui s’est réunie dans l’hémicycle de l’APW de Mostaganem.
 S.B

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires