Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 00:06

En seulement 9 ans de présence en Algérie, la Société Générale vient d’ouvrir sa 54ème agence. Située à l’emplacement de l’ex-café Soummam, elle domine le grand boulevard qui mène vers Oran
C’est en présence de René Levaray, consul général de France à Oran et d’hommes d’affaires, d’opérateurs économiques, de responsables locaux, que Gérald Lacaze, le président du directoire de la Société Générale Algérie, prendra la parole pour souligner le dynamisme de cette banque française qui fut, un peu à l’instigation de Jacques Chirac, la première institution hexagonale à venir s’implanter en Algérie. Dans un bref discours, son premier responsable parlera avec force du dynamisme de cette banque, qui projette de parvenir à 75 agences d’ici la fin de l’année. Faisant le parallèle avec le Maroc, où la SG est présente depuis 1912, il soulignera que l’Algérie offre davantage de possibilités d’expansion.

Avec déjà un portefeuille de 200 000 clients, servis par pas moins de 1187 agents, « avec une moyenne d’âge qui se situe à moins de 31 ans, dont une grande majorité de jeunes diplômés algériens, la banque ambitionne de s’ouvrir sans limite grâce au formidable potentiel de développement algérien ». A la question de savoir pourquoi ce dynamisme en Algérie, face à la morosité internationale du système financier, Gérald Lacaze l’expliquera par le bon départ pris en Algérie et par le soutien de la maison mère « qui n’hésite pas à accompagner nos efforts », notamment en matière de renforcement du capital, qui devrait atteindre, comme nous y oblige le législateur algérien, les 10 milliards de dinars à la fin de 2009.

Parlant de la diversité des encours, il niera une quelconque préférence pour le crédit automobile, qu’il situe à seulement 2,5%, la grande majorité des engagements étant à l’actif des entreprises algériennes qui totalisent pas moins de 75% des engagements, le reste étant à l’actif des particuliers. De son côté, le consul général de France à Oran parlera de l’engagement des banques françaises aux côtés des opérateurs algériens.

Par Yacine Alim

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires