Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 00:05

Répondant à leurs doléances relatives à leurs problèmes de remboursement de crédits prêtés par la BADR, les premiers responsables de la BADR, de la pêche et de la Chambre ont enfin décidé ce dimanche de réunir tous les pêcheurs et armateurs plaignants, à la nouvelle école de formation professionnelle de Kharouba et ce, pour l’évocation de cette situation qui préoccupe ces nouveaux investisseurs dans le créneau de la pêche.
Ainsi, au début, l’intervention de chacun des directeurs a permis à l’assistance de connaître la vérité des choses ensuite se démener unanimement de manière à trouver la bonne solution au problème qui est le remboursement.
Le directeur de la BADR affirme avoir des difficultés à récupérer l’argent de l’Etat à cause de certains pêcheurs irréguliers dans leur engagement et qui n’ont pas donné signe de vie, avant d’enchaîner «on a souhaité un remboursement à temps et régulier, malheureusement cela ne l’a pas été avec la majorité des pêcheurs. Quant à la Chambre, par la voix de son directeur, elle restera disponible pour soutenir tous les pêcheurs en matière de formation des jeunes électromotoristes pour créer des postes dans le domaine de la pêche et pourquoi pas, une coopérative qui viendra en aide aux pêcheurs en cas de difficultés dans le métier.
Concernant le remboursement à long terme souhaité par les pêcheurs, le directeur de la Chambre intervient et explique: «On peut rééchelonner le payement des crédits sur une durée de 6+1 ans mais, à long terme, cela incombera à un niveau supérieur, c’est-à-dire la Chambre nationale et non le conseil de gestion en faisant appel au gouvernement pour que cette procédure bancaire se fasse lors du débat ouvert à cet effet.
Certains pêcheurs très préoccupés par le problème de remboursement ont été unanimes à solliciter un calendrier de remboursement à long terme, compte tenu de leurs problèmes socioprofessionnels qui entravent leur activité, notamment la cherté du matériel et le transport de leur marchandises à l’exemple des pêcheurs du port de Sidi Lakhdar ainsi que le manque flagrant du poisson comme la sardine en raison des conditions climatiques ayant sévi cette saison hivernale 2009.
Benharrat

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires

Bencherif 09/02/2009 13:14

Quelle pêche la sardine à 200DA, le blanc je ne parle pas.

Mostefa El houat 09/02/2009 12:46

Avec la maigre pêche et le prix du poisson , ils ne pourront jamais remboursez..Il faut aider cette filière et les soutenir, c'est un métier difficile.Tenez bien pêcheurs!El Houat