Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 00:04

Dans la journée de mardi dernier, les élus de l’APW se sont réunis en séance plénière, à l’hémicycle de la wilaya, en présence de Mme le wali et des membres de l’exécutif. Cette séance, la première de l’Assemblée populaire de wilaya de l’année 2009, avait comme ordre du jour la présentation du bilan annuel 2008 et celle des dossiers de l’environnement et des travaux publics.
Au début de la séance, le
P/APW a donné un aper
çu succinct de l’activité de l’APW sur les plans politiques économique et social. Prenant la parole, Mme le wali a abordé le sujet du développement et l’amélioration des conditions de vie des citoyens par la réalisation de projets de développement. Le secrétaire général de la wilaya, pour sa part, a exposé à l’assistance le bilan annuel.
La wilaya a bénéficié en 2008, pour le financement des projets dans tous les secteurs, pas moins 1 100 milliards de dinars répartis comme suit: 910 milliards de dinars pour le sectoriel et 190 milliards de dinars pour le PCD (plan communal de développement). Le SG a relevé, au cours de son intervention, que le budget de cette année sera trois fois plus important. C’est, a-t-il dit, l’année des grands rendez-vous pour renouveler le développement dans tous les secteurs (hydraulique, urbanisme, emploi, travaux publics, santé, environnement, éducation ...etc).
Le dossier de l’environnement a été largement discuté après avoir pris connaissance du contenu du rapport du directeur de l’Environnement. 82 tonnes d’ordures sont collectées quotidiennement, soit 0,6 kg/jour par habitant. Le directeur a pris des mesures pour régler définitivement cette situation par la réalisation de centres d’enfouissement dans différentes daïras. La problématique de la pollution provoquée par les véhicules dont le nombre à travers la wilaya est de quelque 170 mille, agresse l’équilibre écologique par le dégagement de grandes quantités de CO2 (gaz carbonique). Quant au phénomène de l’érosion, il s’est accentué depuis l’arrachage de la vigne, a-t-il souligné. La vigne n’a pas été remplacée par d’autres cultures censées retenir le sol par leurs racines. Le rejet de fumée et de poussière par des usines, telles que la SNTA, la SEMPAC, la NAFTAL ... pollue l’environnement. Ajouter à cela les décharges sauvages, l’abattage clandestin, des structures fabriquées en amiante, la stagnation des eaux usées à proximité de la commune de Stidia.
Toutes ces contraintes à l’environnement doivent être solutionnées pour un environnement propre et sain. A ce sujet, Mme le wali n’a pas hésité à relever les préoccupations des élus de l’APW, et a répondu à leurs questionnements, proposant des méthodes et des moyens pour éradiquer tout ce qui porte atteinte à l’environnement. Elle citera l’utilisation des filtres pour les usines, les CET pour les décharges et la récupération des rejets liquides et solides. Le problème de l’ENOF, l’usine de bentonite, une matière utilisée pour les forages des puits de pétrole, qui pénalise l’activité du port pour des raisons économiques, a été abordé. «Nous essayerons, a-t-elle dit, de trouver des solutions avec les responsables de l’ENOF pour sa délocalisation». Aussi, tout projet de réalisation doit être soumis à une enquête d’impact d’environnement.
L’autre dossier présenté lors de cette séance est celui des travaux publics. Le directeur des TP a donné lecture du rapport. Au cours de cette année, la quasi totalité des routes et chemins ont été bitumés. 42 kilomètres de désenclavement, 59 infrastructures, 654 kilomètres de chemin de wilaya, 1 060 kilomètres chemins communaux, ont été réalisés et/ou réhabilités. Des études sont en cours au niveau de la commission nationale concernant l’autoroute Est-Ouest, le 3ème bassin du port de Mostaganem, l’ensablement du port de Sidi Lakhdar et du port de pêche de Stidia. Le débat s’est axé sur la trémie à l’entrée de Mostaganem dont la réception est prévue en juin prochain. Il est également prévu la réalisation d’un sens giratoire à Ouréah et des Sablettes avec des signaux lumineux avant la saison estivale. Concernant les points noirs sur la RN.17A et AB, la direction prévoit l’élagage des arbres, le contournement d’Aïn Nouissy dont l’étude est en cours. A propos des malfaçons constatées sur certaines routes, le directeur dira: «nous disposons d’un laboratoire de qualité, le tuf et le gravier sont analysés avant leur utilisation». S.B

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires