Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:02

A la suite des graves émeutes qui ont fait, dimanche dernier, 8 blessés et causé d’importants dégâts matériels à Mostaganem, 80 autorisations de droit de place viennent d’être délivrées à de jeunes qui exerçaient de manière informelle au moment où 26 émeutiers, arrêtés lors des derniers événements, ont été libérés.
La Wilaya de Mostaganem, en collaboration avec la Daïra, a pris l’initiative d’attribuer aux jeunes qui activent dans le commerce informel 80 autorisations de droit de place.
Le site choisi est situé au niveau du quartier Derb, à proximité du marché de tissus, non loin du centre-ville.
L’opération a débuté dans la matinée de ce mardi, en présence du chef de Daïra, des représentants de l’APC et des services de sécurité. La rue devant abriter ce genre d’activités a été lotie en 50 emplacements numérotés. Les 30 places restantes seront affectées dans un autre espace sis au même quartier.
Les ambulants activaient d’habitude sous le pont du 17 Octobre avant d’être délogés récemment. C’est d’ailleurs pour cette raison, semble-t-il, que des émeutes ont éclaté, dimanche dernier, à Mostaganem.
Selon des sources administratives, l’opération de recensement se poursuit toujours en vue d’octroyer à d’autres jeunes ambulants des autorisations d’exercer une activité commerciale.
Selon les responsables, un autre problème similaire existe également au niveau du square situé au centre-ville, et qui est squatté par d’autres jeunes qui activent également sous les arcades où ils vendent surtout des articles traditionnels et des parfums. Il semblerait que les services concernés hésitent toujours à les déloger.
Concernant les émeutes survenues ce dimanche à Mostaganem, on a appris que les 26 jeunes interpellés ont été présentés, lundi après-midi, devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem. Après leur audition, ils ont été remis en liberté.
Hier, l’appréhension planait toujours au chef-lieu de wilaya où on a remarqué très peu de circulation au centre-ville. Les services de police y sont omniprésents et la vigilance est de mise.
 
Lakhdar Hagani

Partager cet article

Repost 0
Published by omar - dans sidi-ali
commenter cet article

commentaires